Accueil Qui sommes-nous? Actualités Nos Infrastructures Nos Prestations Médias Nous contacter
Vie d'entreprise
Deux décennies de succès dans la logistique pétrolière

Fleuron de la logistique Oil & Gas au Congo, le Centre de services pétroliers (CSP) de la société ILOGS a commémoré le 20 ème anniversaire de sa création. Une fête pathétique et émouvante, à la dimension et l’importance de cette entreprise, avec la participation des opérateurs du secteur pétrolier et les acteurs de la communauté portuaire invités par Alain Ludovic OKOI le DG de ILOGS. C’était le 18 octobre 2019 sur l’esplanade de son quai dans l’enceinte du port autonome de Pointe-Noire, sous l’autorité des Ministres Jean-Marc Thystère TCHICAYA en charge des hydrocarbures et Fidèle Dimou des transports et de la marine marchande.
Fruit d’une vision du Président de la République Denis Sassou-Nguesso et acté par l’ordonnance n° 05/99 du 10 octobre 1999, le CSP de la société Integrated logistic services (ILOGS) a atteint 20 ans d’existence. Deux décennies d’histoire, faite de défis, de succès et parfois de difficultés, mais surtout caractérisées par la volonté de conjuguer des efforts pour apporter et développer au Congo un modèle économique spécifique, c’est-à-dire doter le pays d’un Centre de Services pétroliers dédié à la logistique de l’industrie du pétrole et du gaz.

Auparavant dénommé Intels Congo SA du fait de la présence du Groupe international Intels RCO comme actionnaire, aux côtés de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) et du Port autonome de Pointe-Noire (PAPN), Intels Congo est devenu ILOGS en 2010 suite au retrait du Groupe Intels. Actuellement, le capital d’ILOGS est détenu à 80% par la SNPC et 20% par le PAPN.

‘’Vingt ans après son lancement, on peut reconnaitre que l’esprit de l’ordonnance 05/99 du 10 octobre 1999 portant création d’ILOGS et de son Centre de Services pétroliers a été respecté à la lettre. La société ILOGS a grandi, est en pleine croissance et s’acquitte convenablement de ses missions’’, a affirmé M. Benjamin Makaya le Président du Conseil d’Administration de ILOGS. Les invités de marque d’ILOGS à cette fête d’anniversaire l’ont d’ailleurs constaté lors de la visite guidée des installations du CSP. Ils ont apprécié la qualité des infrastructures d’ILOGS. A bord d’un bus affrété pour la circonstance, ils ont fait le tour de l’ensemble des ateliers répartis sur les 40 hectares.

En fait, l’esprit et le contenu de l’ordonnance portant création du CSP d’ILOGS, traduit la détermination des autorités à créer un CSP installé dans le domaine portuaire avec l’ambition de ‘’réaliser des services logistiques intégrés à l’industrie de pétrole et gaz, et permettant la rationalisation des coûts des installations portuaires destinées aux navires de support à l’industrie de pétrole et du gaz, et des services de base logistiques de transport du matériel pétrolier et autres’’, a expliqué M. Georges OSSIE le secrétaire général de la SNPC qui s’exprimait au nom de son Directeur général, M. Raoul OMINGA empêché.

De l’allocution de M. Georges OSSIE, on retiendra aussi son invite à l’endroit des opérateurs pétroliers, à ce qu’ils fassent appel à ILOGS’ pour leurs logistiques dans le cadre de leur politique de local content. Entendu que le développement d’ILOGS passe entre autres par leur soutien. Et d’ajouter ; ‘’Les perspectives de développement d’ILOGS dépendent de l’évolution du secteur pétrole et gaz. A partir de là quatre axes importants seront déterminants : la tendance mondiale de l’industrie pétrole et gaz, les perspectives de développement à court et moyen terme, le positionnement et le renforcement des capacités locales dans la chaine de valeur de l’industrie pétrolière au Congo, et enfin l’attrait de l’environnement juridique et fiscal’’ a dit Georges Ossié.

Pour le Port autonome de Pointe-Noire (PAPN), actionnaire partenaire de la SNPC dans ILOGS, la création du Centre de Service Pétrolier (CSP), infrastructure dédiée à la logistique des opérations offshore s’inscrit dans la dynamique de la spécialisation des terminaux portuaires du Congo. Raison pour laquelle le PAPN est en train de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que l’ensemble des opérations liées aux activités de l’industrie du pétrole et du gaz soit centralisé dans le Centre de Services Pétroliers, y compris le transfert de tout matériel et équipement de cette industrie. C’est de cela que répond ‘’la concession par le port d’une partie des redevances navires et marchandises (45%) pour contribuer aux charges d’amortissement et d’entretien du quai du CSP. Ce, pendant toute la durée de la Convention’’ a annoncé Séraphin BHALAT le Directeur général du PAPN, très applaudi par l’auditoire.

La série des discours prononcés à l’occasion de cette célébration du vingtième anniversaire du CSP d’ ILOGS a été close par Alain Ludovic OKOI le Directeur général de cette entreprise. En lieu et place d’une allocution solennelle ordinaire et qui aurait pu être longue, rébarbatif et surtout répétitif de ce que ses prédécesseurs avaient déjà dit, Alain Ludovic a plutôt choisi une méthode de communication didactique, faite de questionnements, auxquels il a évidemment apporté des réponses. (Voir interview ci-contre)

Ce sont des questions relatives aux profils types des activités de ILOGS, et surtout celle relatives à l’adaptation du model d’ILOGS à la période de crise dans le secteur pétrolier, ou encore à la manière dont ILOGS s’y est prise pour remplir les missions définies par l’ordonnance présidentielle portant créations du CSP. Ce fut un moment de tous égards, qui a retenu l’attention de l’auditoire et à la fin, Alain Ludovic Okoï a arraché les applaudissements de tous. La fête était belle.

Un score de satisfaction de 100% pour les clients et partenaires

Dans son allocution à l’occasion des festivités marquant le 20 ème anniversaire du Centre de services pétroliers d’ILOGS, son Directeur général M. Alain Ludovic OKOI a apporté des réponses aux questions essentielles que se posent les observateurs de cette entreprise dédiée à la logistique de l’industrie du pétrole et du gaz.

Est-ce que les dispositions pertinentes de l’ordonnance portant création du CSP ont- elles été appliquées? ILOGS a-t-il rempli ses missions en tant qu’opérateur du CSP ?

Je pense que oui, ces dispositions ont été appliquées. Les deux actionnaires (SNPC et PAPN) ont exprimé leur satisfaction et surtout leur souhait d’appliquer continuellement les clauses de cette ordonnance.

En ce qui concerne les missions, là encore la réponse est oui. ILOGS a bel et bien rempli ses missions en tant qu’opérateur du Centre de services pétroliers. Selon les retours que nous avons reçus des uns et des autres, particulièrement de notre clientèle, dans un domaine où il n’y a pas de doute et où on peut voir le résultat, la réponse à la consultation a été sans équivoque, sans ambiguïté, avec un score de satisfaction de 100% par rapport à l’optimisation des capacités infrastructurelles du CSP. C’était l’une des missions essentielles confiées à la société ILOGS

Le model d’ILOGS peut-il s’adapter en période de crise du secteur pétrolier ?

Quand ce modèle a été conçu, l’entreprise était créée dans un environnement porteur dans le cycle haut du secteur pétrolier. Au vu de la résilience depuis 2017, la crise en tant que tel dans le secteur pétrolier est apparue comme d’habitude très brutale à la fin de l’année 2014. Suivant l’indicateur des marchés, ILOGS a plutôt bénéficié d’un environnement porteur, parce que d’après le cycle des marchés, à partir de 2015, 2016 et partiellement 2017, ILOGS était engagée dans la phase de développement des projets des gisements de Moho-Nord (Total E&P Congo), Lianzi (Chevron Congo) et Néné (Eni Congo). Ce qui fait que sur cette période 2014-2017, la situation a été paradoxalement positive pour le SCP. La crise s’est plutôt fait ressentir au moment de la démobilisation de Moho-Nord. Là il faut être claire, la rupture a été brutale et sèche.

Est-ce que le projet peut s’adapter dans une période d’inversion des tendances de cycle bas caractérisé en général par des prix contenus et par la rareté des projets?

Finalement on peut dire que oui, le modèle peut s’adapter, parce que déjà nous sommes encore là aujourd’hui, et ensuite il y a eu des paramètres qui ont permis de tenir le coup et qui permettront encore de mieux s’organiser pour aller de l’avant.

Quels sont donc généralement vos profils type d’activités en termes opérationnels ?

Ils sont de trois ordres. Le premier est constitué des grands projets, à l’exemple de Moho-Nord Lianzi et autres dont j’ai parlé plus haut. C’est le premier domaine d’affaires de la société ILOGS. Le deuxième profil est le domaine constitué des opérations courantes ou ordinaires des opérateurs pétroliers. Ce sont des opérations au quotidien, notamment les relations avec les sites offshores. Enfin le troisième type est constitué de flux maritimes des matériels et équipement en transit ou en séjour au port autonome de Pointe-Noire.

-
Festivités du 59ème anniversaire de l’indépendance de la république du Congo

Du 13 au 15 aout 2015 une délégation ILOGS, conduite par son Directeur Général Monsieur Alain Ludovic OKOI, s’est déplacée à Brazzaville pour se joindre au Groupe SNPC pour les festivités du 59ème anniversaire de l’indépendance de la république du Congo.

Le 13 Aout 2019

Après s’être installée, c’est à 21h que s’est retrouvée la délégation pour prendre part à l’élection Miss Indépendance. ILOGS, qui était l’un des sponsors officiels de cet événement a occupé une place de choix en ayant l’honneur d’être représenté dans le jury par Madame Maryse PORTELLA, Chef de Service Moyens Logistiques et Maintenances. C’est l’organisateur de la cérémonie était Monsieur Ferréol GASSAKYS de l’association Lumières d’Afrique qui cette année a présidé la douzième édition de l’élection miss indépendance dont la marraine était Madame Antoinette SASSOU N’GUESSO. « L’élection c’est passé sur la base de critères internationaux à savoir : - Le Physique (mensurations), - L’Elégance, - La Grâce, - Le Charme. Pour le premier volet. Et pour le second volet on a ajouté l’expression verbale qui est un critère primordial pour une miss. Dix-neuf miss ont étés présentées dans différentes tenues (traditionnelle, de plage, de ville et de soirée) ce qui nous a permis d’en éliminer treize. Au final, les six candidates restantes ont participés à l’entretien. Chacune d’elles s’est exprimée sur le thème retenu : Journée internationale de la femme (08 Mars). Le jury a été ébloui par l’éloquence de la candidate n° 2 Christy AHOUE ce qui lui a permis de remporter le titre de miss indépendance 2019. Suivi de sa première dauphine Matondo Belvie Et de la deuxième dauphine Théovie Ngolo Mièré Cette cérémonie a été riche en couleurs et en sons. Je tiens à féliciter Monsieur Ferréol GASSAKYS pour ces efforts et aussi l’impartialité des jurys. » Maryse PORTELLA, Chef de Service Moyens Logistiques et Maintenances ILOGS, membre du jury élection Miss INDEPANDANCE 2019.

Le 14 Aout 2019

Dans la matinée, la délégation a assisté à la 16ème édition du semi-marathon international de Brazzaville qui s’est déroulée sous le haut patronage de son excellence Monsieur le Président de la République, chef de l’Etat Denis SASSOU N’GUESSO ; Après un parcours de 21 kilomètres se sont distingués pour les athlètes internationaux : Le rwandais Félicien Mohiri Tiria et la Kenyane Agnès Barsosio dans la catégorie femme Et au niveau national Eric Semba chez les hommes, Cleme Mambeké pour les femmes A 16 heures : Un match comptant pour la finale de la coupe du Congo entre l’Etoile du Congo et L’As OTSOHO s’est joué ; Match remporté aux tirs au but par l’Etoile du Congo.

Le 15 Aout 2019

C’est sous un seul et même étendard qu’ont défilé les agents du Groupe SNPC lors du traditionnel défilé du 15aout. Sous les yeux de son excellence Monsieur le Président de la République, chef de l’Etat Denis SASSOU N’GUESSO et un parterre d’invité, les défilants ont foulé le sol du boulevard Alfred RAOULl en rythme et en agitant fièrement les couleurs du Groupe SNPC. Cette même journée, Pointe-Noire n’a pas été en reste, les agents ILOGS s’étant retrouvés pour défiler sur l’avenue Jacques OPANGAULT.

-
JOURNEE MONDIALE DE LA SECURITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL





Dans le but de promouvoir la prévention des accidents et maladies professionnels, UNICONGO organise en collaboration avec TOTAL E&P Congo, chaque année la journée mondiale de la sécurité et santé au travail (JMSST) qui, cette année, a fêté 10 ans de célébration au Congo, Pointe-Noire.

Inspirée par le centenaire de l’OIT et les discussions sur l’avenir du travail, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail se proposait cette année de faire le bilan d’un siècle d’efforts visant à améliorer la santé et la sécurité au travail et se projeter dans le futur pour poursuivre dans cette voie alors que des changements majeurs, liés aux technologies, à la démographie, à l’organisation du travail et au changement climatique, sont à l’œuvre.

Le 26 avril 2019 à Pointe-Noire, cet évènement a rassemblé 50 entreprises et organisations dont ILOGS.

Près de 2 600 visiteurs étaient présents au CPGOS pour visiter les stands et participer à des animations ludiques et pédagogiques autour du thème «Sécurité, santé et avenir au travail». Le projet d’animation d’ILOGS portait sur « la mise en œuvre de la matrice de formation » qui est un pilier fondamental dans l’assurance d’un avenir au travail.

Environ 360 personnes, visiteurs, jeunes étudiants, professionnels et demandeurs d’emplois ont suivi la présentation et participé au quizz HSE.

La fréquentation du stand ILOGS a été, cette année encore, marquée par le passage des membres de son Directoire et de ses collaborateurs qui restent le cœur de cible de cette célébration.


-
Copyright © 2016 ILOGS SA, République du Congo, tous droits réservés